ACTUALITÉS

  • L'équipe MIFA

Octobre & son rose

Mis à jour : 13 oct. 2018


Le mois d’octobre est dit le mois rose ou encore "Octobre rose".

Pourquoi rose ?


Il est le mois consacré à une lutte particulière, celle contre le cancer du sein. Le lancement de cet événement de 31 jours a été annoncé par l’illumination, le premier du mois, de plusieurs monuments parisiens en rose (notamment la Tour Eiffel en présence de plusieurs personnalités investies dans cette lutte). Il est temps pour vous, pour nous, de s'informer sur le sujet. 

Le cancer du sein en quelques chiffres

Il a atteint plus de 59 000 personnes particulièrement les femmes mais également des hommes qui représentent 1% des individus atteintes, 11 358 personnes atteintes du cancer du sein sont par la suite décédées, durant l’année 2017 selon les chiffres de la fondation de lutte contre le cancer. Cependant, le chiffre à retenir est ce "85% des femmes atteintes de ce cancer sont encore en vie, 5 ans après leur diagnostic et ce quel que soit le stade de leur maladie"; grâce à la détermination des chercheurs ainsi que toutes les personnes qui s’investissent dans cette lutte.


On parle de cancer lorsque des cellules malsaines se reproduisent trop rapidement et de manière totalement désorganisée. Les cas les plus répandus sont les cancers lobulaires et canalaires. Les formes les plus graves sont les cancers invasifs. Les cellules malsaines sont dites « belliqueuses » et cherchent à étendre leur territoire, nous parlons donc de métastases. Cependant, il existe de nombreux traitements (la chirurgie, la chimiothérapie, la radiothérapie et bien d’autres) qui permettent de lutter voire même de stopper ce développement.

Plus particulièrement, concernant le cancer du sein, de plus en plus de femmes surmontent cette épreuve et peuvent désormais profiter de « l’après cancer du sein ». L’octobre rose est un moyen de mettre en avant les moyens de dépistage et de récolter des dons pour lutter contre cette maladie.

Petit historique sur l’octobre rose

C’est aux Etats-Unis en 1985, que le mouvement prend forme sous le nom de National Breast Cancer Awareness Month (NBCAM), mouvement soutenu par les instituts de lutte contre le cancer.


En France ce mouvement a été initié par Estée Lauder et le magazine Marie Claire et prend le nom d’octobre rose.

Durant ce mois rose, plusieurs actions sont menées, notamment des courses à pieds, comme « courir pour elles », des ventes aux enchères dédiées ou encore des collectes de soutien-gorge. La pierre angulaire de ce mois est l’information du public sur ce qu’est le cancer du sein, et comment le dépister. Il nous semblait naturel de relayer à notre tour cette information.

Agir pour ma santé

Afin de prévenir le plus possible ce genre de maladie, l’auto-dépistage est particulièrement conseillé. Tu l’auras compris, il se fait seul et en quelques minutes : alors pas d’excuses !


D’accord pour le faire, encore faut-il savoir comment s’y prendre !


Quels symptômes pour détecter ces anomalies ?


Il peut s’agir d’une grosseur ou d’un durcissement du sein au niveau de l’aisselle ; d’une déformation du sein (grossissement d’un des seins, rétractation de la peau, rougeurs) ; ou encore d’un écoulement anormal au niveau du mamelon.


Pour détecter ces anomalie, l’autopalpation doit intervenir à un moment particulier du mois, puisqu’elle se pratique quelques jours après les menstruations. Il convient de lever le bras et palper avec ses trois doigts le sein en faisant des petits mouvements circulaires et en insistant bien sur la zone entre le sein et l’aisselle. On commence par le contour du sein et on se rapproche du mamelon, qu’il faut presser doucement afin de vérifier qu’il n’y a pas d’écoulement. Répéter l’opération à l’autre sein.


Soutenons-nous

D'autres actions sont menées tout au long de l’année, car la bataille contre le cancer et plus spécialement celle du cancer du sein est une lutte de chaque instant. Ainsi pour améliorer l'accompagnement des malades, les soutenir dans leur combat contre la dépression et la sensation de mal-être qui peut faire surface après l’ablation des seins, il est nécessaire d'entourer ces femmes et de s'assurer qu'elles puissent évoluer au sein d’un environnement bienveillant.

La bienveillance de son entourage, des médecins mais également des personnes malades envers elles-mêmes est primordiale dans le processus de guérison. Certains collectifs, même les plus surprenants ajoutent leur pierre à l’édifice.

En effet, des tatoueurs se manifestent, se spécialisent dans le tatouage de mamelon (qui disparait avec l’ablation) ou dans le recouvrement des cicatrices. Il y a notamment l’organisation P ink qui regroupe plusieurs tatoueurs. Le tatouage recouvre bien plus qu’une cicatrice ou recrée un téton, il permet à de nombreuses femmes de retrouver confiance en elles et leur joie de vivre d’avant leur diagnostic.

Si le cancer de façon générale est l’une des premières causes de mortalité dans le monde, le cancer du sein est une des premières causes de mortalité chez les femmes. Malgré cette tragédie, les survivantes ont su dépasser cette épreuve grâce à de nombreuses initiatives dont les plus bénéfiques restent celles qui portent sur l’aspect physique et qui permettent à de très nombreuses femmes de se réconcilier avec leur corps et leur image dans le miroir.

Si le cancer du sein vous intéresse, il est possible de télécharger le fascicule d’information distribué par la fondation ARC à l’initiative de l’Octobre rose ; allez vous informer auprès du personnel de santé de la faculté. Quant à nous, nous restons disponibles pour vous écouter et vous aider.



-POUR FAIRE COURT-


L'Octobre rose c'est un mois spécial pour soutenir les femmes atteintes du cancer du sein mais aussi pour aider à faire avancer la recherche .

  • Pensez à vous informer sur les moyens de dépistage

  • Procédez à l'auto-palpation fréquemment pour prévenir puis guérir

  • Profitez de chaque instant, parce qu'être une femme c'est quand même chouette !


Bien à vous, l’équipe Mifa

NB : Le MIFA a pour objectif de vous proposer un contenu aussi varié que possible, afin de pouvoir vous informer, cet article a donc un but purement informatif, nous ne prétendons pas être des spécialistes du cancer ou du cancer du sein.

Si tu as des questions, des remarques, des mots doux à nous glisser n’hésite pas à commenter cette publication. Si tu es satisfait de toi, de nous ou de ta journée, tu peux montrer ton approbation par un pouce en l’air !

Logo classic long BLC.png

Mouvement indépendant des forces associatives

Université Jean Moulin Lyon 3

Atelier des Assos

1C, avenue des Frères Lumière

CS78242

69372 Lyon Cedex 08

© MIFA 2019

Suivez nous :

  • Facebook - White Circle
  • Twitter - Cercle blanc
  • Snapchat - Cercle blanc
  • Instagram - Cercle blanc