ACTUALITÉS

  • L'équipe MIFA

Développement durable - Compte rendu

Mis à jour : 1 mars 2019

"Comme annoncé auparavant, Maéva Paolini, représentante de la L3DD, et moi même, avons eu rendez-vous le jeudi 24 janvier à 11h avec Mme Muriel Martin, Chargée de mission Développement durable & responsabilité sociétale, afin de discuter des possibilités d’amélioration du système de tri sélectif à Lyon et d’autres projets relatifs à l’écologie.

Cette première réunion visait à ouvrir un dialogue, et explorer les marges de maneouvre dont nous disposons.

Voici quelques points desquels nous avons discuté et de leurs conséquences :

Le tri selectif


AVANT

il y a déjà eu (au moins) une tentative de recyclage pour les canettes et gobelets au niveau des machines à café. Ce fut un échec en raison du manque de tri opéré par les étudiants.


Cette initiative aura coûté cher à l’université (20 000 euros) et au prestataire pour refaire le tri derrière.


Il faut donc accentuer la sensibilisation et de la communication. L'expérience peut être réitérée, mais les échecs affaiblissent beaucoup la progression de projets écologiques,

MAINTENANT


→ OU Y-A-T-IL DU TRI A LA FAC ? 


  • Dans tous les bureaux ou presque

  • A la BU : un tri de déchets verts & du carton/papier

  • Au pôle handicap : ils récupèrent les crayons/stylos usagés


→ POURQUOI N-Y-A-T-IL PAS DE TRI DANS LES AMPHIS ? OU A L'EXTERIEUR ?

La logistique: Les déchets ménagers sont récoltés par le personnel s’occupant du ménage, tandis que le recyclage viendrait de l’extérieur. Ajouter des poubelles de tri obligerait à augmenter le personnel ou les heures de travail du personnel existant.


Le patrimoine: Pas de fixation aux murs possibles une signalétique limitée au sol ou au support.


La sécurité : les poubelles de tri de papier et de carton accentuent les risques d’incendie à l’extérieur et sous les préaux. Pour palier ce danger, il faudrait investir dans des matériaux spéciaux , mais le coût serait élevé.


Il faut voir les alternatives, les systèmes mis en place ailleurs.


La confidentialité : il ne faut pas que les papiers contiennent des données personnelles.


Concrètement, nous avons opté pour une approche progressive:

  • Relancer l’information sur le système du recyclage à la BU

  • Relancer la sensibilisation

→ EN CLAIR


Nous allons essayer de nous organiser avec L3DD pour faire nous-même la récupération du papier lors des partiels. Cela permettra:

  • De faire un premier pas

  • De faire pression sur l'administration, en particulier si l'opération fonctionne

Enfin, nous allons essayer de développer, dans un premier temps, un site pilote, c’est à dire UN lieu de recyclage autour duquel on pourrait organiser des permanences de sensibilisation, afficher des informations, déposer des guides etc. Nous pouvons obtenir des “cassettes de ramettes” pour récolter le papier et les feuilles.


mais encore ? 

D'autres points ont également été abordés:


LA RESPONSABILITE SOCIALE DES COMMERCES DE L'UNIVERSITE


(CROUS, Coeur de blé, fournisseurs des machines). Il était question des emballages, gobelets et couverts en plastique : Le plastique devrait largement diminuer d’ici 2020, du fait de l’interdiction de certains emballages. Il faut demander à ce que les exigences d’écologie soient plus prises en compte dans les procédures de passation des appels d’offre. Ces demandes vont en tout cas être transmises aux différents prestataires pour voir quelles améliorations pourraient être apportées.


LES CAPTEURS DES MACHINES A CAFE SOUS LES AMPHIS A &B

Permet de ne pas utiliser de gobelet. Or, l’une des deux machines ne marche pas. Le problème va remonter. Par ailleurs, le fournisseur refuse apparemment de mettre des capteurs sur les machines à l’extérieur, car elles ne fonctionneraient pas.

LE LABEL POUR UNE UNIVERSITE PLUS VERTE


Ce n'est pas dans la logique de Lyon III, car souvent payants et sous forme d’audits. Il faut faire pression pour promouvoir ce type d’accompagnements qui permettent de faire avancer l’université dans le domaine et permet de ce point de vue un rayonnement de l’établissement.


ROLE DES ELEVES ETUDIANTS

Important selon Mme Martin. Nous devons faire pression, lever des points au sein des instances. Il peut s’agir de questions budgétaires (labels etc.) ou de question de sécurité pour ceux qui siègent au Conseil concerné, afin de voir comment lever les obstacles.

Quels projets en préparation par Mme Martin ?

La semaine européenne du développement durable, aura lieu en juin avec des stands et peut-être une sortie sur l’île du Beurre (Vienne, biodiversité, 20 places) et la journée internationale sur l’eau, qui met à l’honneur l’association étudiante spécialisée Salsa4water, qui comptera plusieurs stands/ateliers et se tiendra le 22 mars normalement.


BILAN

  • Négatif : Nos marges de manœuvre semblent largement réduites par la complexité de tout changement, les contraintes etc. Tout semble impossible ou presque

  • Positif : très longue discussion (près de deux heures). Nous sommes (Roman et Maéva) placés dans la boucle de ses mails sur les événements qu’elle organise ou co-organise, afin de partager ou éventuellement participer.


Nous avons ouvert un dialogue qui devrait nous permettre de lui envoyer des projets, des propositions, de la documentation. Elle se dit favorable à un accompagnement des projets étudiants et à la recherche de solutions pour outrepasser les obstacles.


Roman Mosange - VP Affaires académiques MIFA

Pour toute question, remarques, projets éventuels n'hésitez pas à contacter vos élus, et/ ou les membres du MIFA sur leur plateformes web, ou directement à l'atelier des assos.

Logo classic long BLC.png

Mouvement indépendant des forces associatives

Université Jean Moulin Lyon 3

Atelier des Assos

1C, avenue des Frères Lumière

CS78242

69372 Lyon Cedex 08

© MIFA 2019

Suivez nous :

  • Facebook - White Circle
  • Twitter - Cercle blanc
  • Snapchat - Cercle blanc
  • Instagram - Cercle blanc